{"title":"","canonical":"https:\/\/www.serie-noire.com\/fr\/diary\/news\/art-du-luxe-histoire-dun-mythe","meta":{"title":"SERIE NOIRE","description":"","keywords":"","robots":"index"},"page_name":"module-ph_simpleblog-single","body_classes":{"lang-fr":true,"lang-rtl":false,"country-US":true,"currency-EUR":true,"layout-full-width":true,"page-":true,"tax-display-disabled":true,"blog-for-prestashop-single-88":true},"admin_notifications":[]}

VOTRE PANIER

Créez votre profil ou identifiez-vous pour retrouver tous les articles de votre panier et votre historique en quelques clics.

BLOG

Tendance, culture, défilé,… Le blog Série Noire c’est une vision de la Mode sous un autre angle.

La Mode dans les Séries

La mode et le cinéma ont toujours eu un lien indiscutable. À l’occasion du festival "SÉRIE MANIA" qui a lieu du 26 août au 2 septembre 2021 à Lille nous vous proposons un article avec nos coups de cœur séries ainsi que des looks cultes made in Série Noire.

En savoir plus

L’Art du luxe : L’histoire d’un mythe.



La culture française est connue pour ses métiers d’art et son savoir-faire unique.
Minutieux comme les robes haute-coutures, honnêtes comme ses artisans et passionnés comme ses artistes, le luxe français est à l’image des français eux même.
Parfois controversé, le luxe cultive depuis des siècles son mythe et son mystère. Revenons ensemble sur son histoire et ses engagements.



“On ne s’improvise pas « Marque de luxe », on l’est par essence ou on le devient par réussite.”
Fashion Addict

La naissance du luxe.



C’est entre le 17e et le 18e siècle que le concept de “luxe” prend son essor. On rencontrera une bourgeoisie illustre concernée par les tissus délicats et les joyaux précieux.
Un intérêt pointu pour la mode en tant que représentation de statut social, que l’on observe par l’utilisation de couleurs liées à la noblesse et des symboles prestigieux.
Fin 19ème, début 20ème naissent les “Maisons” dans divers secteurs comme la mode, la joaillerie et la maroquinerie. Leurs points communs ? Un savoir-faire unique qui justifie sa rareté et sa demande. Des Maisons qui aujourd’hui sont de véritables références, ont su garder leur titre en restant fidèles à des valeurs comme l’excellence, la réinvention et surtout la cohérence.
Cet héritage, nous le devons au couturier anglais Charles-Frédérick Worth lorsqu’en 1868, il organise pour la première fois un événement mettant en scène plusieurs mannequins défilant avec ses créations. Réservé à une clientèle aristocratique, le concept de défilé s’est répandu et a évolué jusqu’à donner ce que l’on connaît aujourd’hui dans une version plus contemporaine.
Le luxe a toujours eu un lien direct avec le savoir-faire artisanal. On attend de lui qu’il nous propose des pièces de qualité et originales, des produits d'exception.
Certes, l’aspect illusoire que le luxe peut renvoyer est discutable, en revanche, son savoir-faire ne l’est pas.



L’omniprésence du savoir-faire et des métiers d’art.

L'attrait du luxe réside dans sa minutie, plus une pièce est complexe (par sa composition ou par son design) plus elle s’exprime en rareté et prend de la valeur. Nombreux pensent que l’intérêt du luxe ne réside que dans le paraître ou dans l’image qu’il peut renvoyer, mais ce serait sans compter sur sa complexité . Faire d’une pièce une œuvre d’art en suivant les mêmes codes que pour la création d’une peinture sur toile permet à un vêtement de se positionner comme un produit de luxe.
Les codes sont similaires : perfectionnisme, vecteur de sens et exigence.
C’est seulement une fois ces codes respectés qu’un vêtement peut prétendre être luxueux.

Le luxe favorise “les métiers d'arts” comme la couture, le tissage, la cordonnerie ou encore la broderie. Parfois oubliés, ces métiers sont pourtant fondateurs des pièces iconiques des défilés. Motivés par le principe même de création, peu de place pour les faux-semblants ou le paraître seulement des mains expérimentées et une rigueur impassible.
Le luxe possède d’ailleurs son propre langage, on ne parle pas de marque, mais de Maisons, on ne parle pas de chaussures, mais de souliers et surtout, on ne parle pas d’histoire, mais d'héritage. L’histoire sous-entend une fin, un achèvement.
Le luxe rend son histoire éternelle par sa succession et sa transmission, des Maisons de mode ne cessent de se réinventer pour cette raison : continuer de propager un mythe, comme celui de Balmain, fondée par Monsieur Pierre Balmain en 1945.
En totale opposition à l'éphémère et au superficiel, il marque nos esprits et s’inscrit dans nos mémoires jusqu’à constituer un véritable mythe.




“Make your dressing a piece of art.”

Notre baseline résume le lien qu'entretiennent le luxe, le savoir-faire et l’art.
Faire de sa garde-robe une œuvre d’art par le biais de créateurs inspirants qui ne cessent de se renouveler et de permettre à chacun d’exprimer sa personnalité à l’aide de pièces conçues au millimètre près.
C’est l’ambitieux parti pris que le luxe propose et que Serie Noire perdure dans sa recherche de créateurs. Rendre ses vêtements du quotidien uniques, d’exprimer et de revendiquer sa personnalité grâce à des pièces originales et réfléchies.



Credits :

https://www.forbes.fr/luxe/charles-frederick-worth-pere-de-la-haute-couture/
https://hautecouture.fhcm.paris/en/the-upcoming-chanel-fall-winter-2021-22-haute-couture-show/
https://www.chanel.com/fr/mode/news/2018/07/the-chanel-ateliers.html

Produit ajouté à la wishlist